Comme en ce moment je suis plutôt débordée et que je n’ai pas le temps de créer de nouveaux savons, je vous présente un ancien savon que je n’ai pas encore publié.

Je ne manque pas de projets savonnesques, mais de temps, en ce moment. Il faut dire que la saison des marchés bat son plein et je les multiplie. J’ai vraiment pris goût à cette activité. Donc je refais souvent les mêmes savons, notamment ceux à la double crème de Gruyère, le produit phare de la boutique, celui à l’absinthe et celui à la crème d’olive.

En plus je dois régler des formalités administratives pour la savonnerie, ce qui me prend du temps et de l’énergie. On a beau dire que nul n’est censé ignorer la loi, certaines lois et certains règlements obscurs me semblent bien kafkaïens.

Donc en résumé, j’ai peu de temps pour mon blog et les vôtres en ce moment, mais je vais y remédier dès que possible, je vous prie de m’excuser de ne plus passer régulièrement chez vous, c’est vraiment par manque de temps et pas d’intérêt.

Je ressors une recette qui date de cet hiver. Je l’ai intitulé « coup de bol » parce que le joli marbré est un cadeau délicat du Hasard, car à ce moment-là je ne maîtrisais absolument pas la technique one pot. Bon, je ne prétends pas du tout la maîtriser maintenant, mais j’ai fait quelques progrès. Je ne suis pas pour grand-chose dans ce résultat pas trop moche, c’est vraiment un heureux effet du hasard. Je colorais toujours une partie trop importante de la pâte et j’avais des tons unis, mais là la chance m’a vraiment donné un sérieux coup de pouce.

A ce moment, je ne m’inquiétais pas des INS, et j’utilisais beaucoup le colza. Donc je me suis trouvée avec ce beau résultat un peu par hasard. Son INS, calculée plus tard lorsque j’ai revérifié mes bases à la lumière de soapcalc m’indique 130, ce qui est trop bas.

La photo prise lors du démoulage :


japonnais_fleuri_1













Au début de sa vie, ce savon avait une forte odeur de lilas, qui lui donnait une note ancienne très sympa. Il a malheureusement assez mal vieilli, tant sur le plan olfactif qu’esthétique. Le parfum a disparu, maintenant, il sent le savon de Marseille d’antan, c'est-à-dire une odeur neutre, pas désagréable, mais non identifiable et bien loin du lilas. Quant à sa couleur, le blanc virginal a jauni, sans doute sous l’effet de l’excès de colza bio, qui n’est pas une huile très blanche. Toutefois grâce au saindoux, sa mousse est très crémeuse et agréable.


Savon au lilas :

10% palme

30% coco

10% saindoux

50% colza bio

Eau et soude pour un surgraissage à 8%

A la trace : 20ml de fragrance lilas de ma droguerie

1/3 de la pâte colorée avec de l’argile rose, un tout petit peu de pâte colorée avec du charbon végétal, méthode one pot

Bon, même s’il a mal vieilli en apparence, il reste un savon tout doux (quel vocabulaire original !) pour la peau et les cheveux. Je suis en train d’en utiliser un car je voulais m’assurer que son vieillissement prématuré n’avait touché que son apparence et pas sa qualité. Je suis rassurée. Je dirais qu’il est devenu un savon de connaisseur. Au début il était très joli dans sa robe blanche et rose, il embaumait le lilas (presque trop !), ce qui en faisait un savon très accessible. Maintenant il ne paie plus de mine dans sa robe jaune et rose pâle et ne sent rien, mais il continue de prendre soin de ma peau…. Et même de la fourrure de Pablo : Hier soir il est venu se frotter contre mes mains que je lavais… et je n’ai pas résister à l’envie de lui faire un petit shampoing (sur la tête seulement). Il a dû aimer le traitement car il est resté tranquillement couché dans le lavabo durant l’opération… J’ai toujours dit que Pablo est un chat exceptionnel.

J’ai bien regretté de ne pas avoir l’appareil photo sous la main.

Comme je ne doute de rien en ce moment j’ai décidé de me lancer demain dans la copie du fameux savon de Nicole Bénitez, vous savez, le fameux marbrage si beau qui a remporté le concours du magazine Saponifer l’an dernier. Bon je ne suis pas sûre que le résultat sera montrable, encore moins conforme à l’original. Donc suite au prochain épisode.