1813766102_1

En ce moment, la vie me fait plein de beaux cadeaux.

Tout d'abord hier, j'ai eu la grande joie de rencontrer Irène. Nous nous sommes vues peu de temps, mais avec un immense plaisir. Je lui ai apporté son savon et quelques bricoles. Comme toujours, ma chère Irène m'a trop gâtée, elle m'a offert un savon, une crème pour le visage, une crème pour le corps et un baume pour les lèvres. Des produits merveilleux, comme tous ceux d'Irène.

Comme tu es mon amie, chère Irène,  et que je peux te demander plein de choses, comme tu me l'as dit.... j'aimerais bien un de tes savons à la neige, ils sont si beaux. Merci d'avance.

Mais le plus important, nous avons partagé un grand moment d'amitié, nous avons partagé sur nos passions. Merci chère Irène de ta précieuse amité.

Et bientôt mes savons auront de belles étiquettes qu'Irène a créées exprès pour moi. Tout le monde n'a pas la chance d'avoir des étiquettes faites par une artiste, moi si. Merci Irène.

Et puis ce matin en ouvrant ma messagerie, j'ai reçu un autre cadeau, ma douce Cece m'a demandé si je voulais bien être sa NSP. En lisant son message, j'étais émue aux larmes. J'ai accepté avec une très grande joie bien sûr. Je n'aurais jamais osé le lui demander, mais cette offre d'amitié me remplit de bonheur. Moi aussi, je t'offre mon amité sans réserve et avec beaucoup de joie.

Ainsi le point 7 du précédent article n'est plus valable et c'est avec le plus vif plaisir que je vais inscrire aur la colonne de droite du blog que ma douce Cece est ma chère NSP.

Merci chère Cece de m'offrir ainsi ton amitié. Il n'y a pas longtemps que je te connais, mais je t'apprécie beaucoup, j'aime ta sensibilité et ta douceur, ta gentillesse. Je suis heureuse et fière d'être ton amie.

Et même si vous n'avez pas une rubrique spéciale sur la colonne de droite du blog, Irène et Nansou, vous avez une grande place dans mon coeur. J'aime vos petits mots gentils sur le blog, et tout ce qu'on se dit dans des messages plus personnels. Je vous apprécie et peu importe qu'aucun terme internet ne le dise.

Quand aux autres lectrices du blog, j'apprécie aussi vos passages bien sûr, mais on se connaît moins pour le moment.